RÉUSSIR SON CV: LES ERREURS A EVITER

1 décembre 2013 Aucun Commentaires par

En premier lieu, vous n’adresserez, jamais, un curriculum-vitae sans une lettre d’accompagnement (dite lettre de motivation).

En second lieu, la propreté doit être indiscutable… c’est élémentaire! Le papier sera bien blanc, sans taches ni ratures, ni surcharges et pas de copie de photocopies, de photocopies, de photocopies. De même jamais de curriculum-vitae en recto-verso.

Curriculum-vitae? Chacun le sait! Inutile donc de le préciser. Le recruteur n’est certainement pas ignare à ce point!

Il en est de même pour les précisions: «nom», «adresse», «téléphone», «Etat-civil», «e-mail», «situation familiale», etc …

Élémentaire aussi votre français. Si l’orthographe n’est pas votre point fort, faites relire votre document par quelqu’un de compétent en la matière, tant pour la grammaire que pour les fautes d’orthographe (l’orthographe peut d’ailleurs être déterminante pour l’obtention de certains emplois).

Primordial enfin: la netteté et la présentation. Manque de blancs, rubriques sans titres, absence de rubriques mises en exergue, abus des couleurs, hauteurs des caractères disproportionnées ou polices multiples, encadrés non centrés,…

Il vous faut privilégier la sobriété et bannir l’incohérence. Ne pas oublier que votre CV est votre «vitrine» et a pour objet de «vous vendre» en quelques secondes (10 au maximum).

 

Vous éviterez aussi

 

  • une photo floue ou qui ne vous met pas en valeur
  • d’y inclure d’autres documents (diplômes, attestations, fiches de salaires,… qu’il faudra, néanmoins, prendre avec vous le jour d’un éventuel interview)
  • des informations insuffisantes (pas de précision pour les langues notamment quant au niveau des connaissances réelles) ou d’indication simpliste de «chef d’équipe» (de quelle équipe et dans quoi?)
  • d’indiquer son numéro de sécurité sociale (vous n’êtes pas encore engagé!)
  • de faire de l’humour 

 

Vous vous abstiendrez, également

 

  • de faire des CV de 20 pages! Il ne s’agit pas de votre biographie! En outre un CV doit donner au recruteur l’envie de vous rencontrer. Il ne faut pas tout dire. Au contraire, il est bon d’en «laisser un peu sous la pédale».
  • de nommer la personne qui pourrait vous (ou qui vous aurait) pistonné(e) le cas échéant. Cela pourra, par contre, se faire les yeux dans les yeux … Ne pas donner, non plus, le nom de clients importants que vous auriez pu avoir dans votre emploi précédent (cela pourra aussi se faire de vive voix). Pour les «références», voir 9e conseil.
  • d’adresser votre CV et sa lettre de motivation par lettre recommandée
  • d’utiliser les enveloppes à entête de votre précédent employeur, voire même sa machine à affranchir!!
  • d’utiliser un répondeur téléphonique qui fonctionne imparfaitement ou qui déroule un message d’accueil «olé-olé».

 

Les blancs de carrière

 

Enfin, soyez attentif à ne pas avoir de trou intempestif et de longue durée dans vos formations ou dans votre carrière. Faisiez-vous le tour du monde?

Cela dit, il se peut qu’une mère de famille aie pris une pause-carrière pour élever ses enfants. Il est bon, dans ce cas, de le mentionner dans la chronologie des emplois successifs, pour qu’un recruteur ne se pose pas d’inutiles questions.

Au delà même, et parce que cela peut arriver à tout le monde, si votre arrêt relève d’une période de chômage due à une réduction d’effectifs chez votre employeur, à un licenciement économique, ou a une délocalisation, … il est également bon de l’indiquer en petits caractères et entre parenthèses.

Cela démontrera votre franchise et vous permettra de ne pas devoir y revenir en cours d’interview ou d’y revenir sans complexe, avec toute la conviction voulue et dans le plus grand positivisme. Malgré ce passage à vide, vous devez démontrer que vous êtes un battant et que vous entendez aller de l’avant et rebondir.

La prudence s’impose malgré tout si l’on veut éviter l’effet de boomerang: vous vous abstiendrez si cette période d’inactivité est le fruit de votre propre volonté ou de votre propre responsabilité (démission, indélicatesse, trouble-fête au travail,….).

Cependant, ne mentez jamais! Cela ne paye pas! Cela ne peut que générer des doutes dans l’esprit du recruteur.

En réalité, le jeu consiste à transformer un accident de parcours en une force de caractère.

 

Vous en avez profité pour:

  • suivre une formation
  • vous repositionner
  • consacrer davantage de temps à votre famille
  • vous occuper d’une association
  • accompagner et aider votre épouse dans une grave maladie
  • aider un ami à construire sa maison ou une société

Cherchez les réponses positives à tout accident de parcours.

 

 

ET SI VOUS SOUHAITEZ

PASSER D’UN STATUT DE CANDIDAT A UN STATUT DE SALARIE, 

DECROCHEZ-JOB VOUS DONNE TOUTES LES « SOLUTIONS »: ICI

CV

A propos de l'auteur

DONNEZ VOUS 200% DE CHANCES DE DÉCROCHER LE POSTE
Aucun commentaire to “RÉUSSIR SON CV: LES ERREURS A EVITER”

Publier un commentaire

Protected by WP Anti Spam