Entretien d’embauche au concours SNCF

Si vous avez l’opportunité de passer un entretien d’embauche pour le concours SNCF, cet article va vous intéresser… Voici quelques sujets qu’il faudra aborder pour décrochez votre contrat de travail.

Vous souhaitez réussir votre entretien d’embauche au concours SNCF et vous placez N°1 des candidats ?

LE CONCOURS SNCF N’EXISTE PAS, VOICI LE PROCESSUS DE RECRUTEMENT

Tout d’abord, il n’y a pas de concours d’entrée pour travailler à la SNCF. En revanche, vous devriez passer plusieurs tests avant d’être embauché.

En effet, le processus de recrutement chez SNCF se déroule en 6 étapes :

 

    • Sélection de votre candidature,
    • Approfondissement de votre candidature au cours d’un échange téléphonique,
    • Information sur le métier et évaluation de vos compétences professionnelles avec des épreuves individuelles et/ou collectives. Vous passerez ainsi des tests et des mises en situation professionnelle,
    • Evaluation de votre motivation pour le poste et pour l’entreprise avec deux entretiens individuels,
    • Visite médicale d’embauche et évaluation de vos aptitudes aux missions de sécurité selon le poste,
    • Confirmation du lieu et de la date de votre accueil.
Devenir employer de la SNCF en réussissant le concours
Recrutement pour devenir conducteur de trains TGV de la SNCF

Pour réussir les  Tests logique et psychotechnique à la SNCF

et vous placez N°1 des candidats,

CLIQUEZ ICI !

Comment réussir les tests psychotechniques de la SNCF

Que ce soit à la SNCF ou dans d’autres sociétés, bien se débrouiller dans un test psychotechnique n’est pas seulement une question d’intelligence mais demande également de la détermination et un travail assidu.

Ainsi, pour se démarquer des autres candidats, il est essentiel d’avoir le meilleur score possible dans les différents tests psychotechniques.

Bien qu’un test psychotechnique soit toujours conçu afin de valider une qualité précise requise pour l’emploi, certains tests sont classiques et sont fréquemment utilisés par les recruteurs.

Il est alors utile de s’entrainer pour ces tests, car cela permet d’aborder l’épreuve avec plus d’efficacité et de sérénité.

Voici quelques exemples de tests psychotechniques utilisés par les recruteurs :

Le test de la mémoire visuelle

Le test psychotechnique qui cherche à mesurer la mémoire visuelle peut demander de reconnaitre des images dans un ensemble d’images observé pendant quelques secondes, ou d’associer une image avec un titre.
 

 

Le test des suites de lettres

Ce type de test fait partie des tests psychotechniques classiques. Un peu moins calculatoires que les suites de nombres, les suites de lettres demandent toutefois plus d’astuce. Lorsque l’on s’attaque aux suites de lettres, il est nécessaire de connaître parfaitement son ordre alphabétique… et dans les deux sens ! Exemple : E – D – C – B – A – Z – ? La réponse est Y car on considère que la lettre qui précède Z est Y, car les lettres sont écrites dans l’ordre alphabétique inversé.
 

 

Les mots cachés

Dans la grande famille des tests psychotechniques, on trouve également des tests qui concernent le langage. Le but d’un test des mots cachés est de reconnaitre un mot dont les lettres sont dans le désordre. Ce dernier peut être un nom, au singulier ou au pluriel, un adjectif sous toutes ses formes, un mot invariable ou encore un verbe à l’infinitif ou conjugué à n’importe quel temps. Exemple : L – S – A – L – E = salle, allés, ou encore sella.

Pour réussir votre entretien d’embauche à la SNCF

et vous placez N°1 des candidats,

CLIQUEZ ICI !

Mentions Légales – © Copyright Decrochez-job – Conditions générales de venteContact