Les tests psychotechniques SNCF sont utilisés par les recruteurs afin d’évaluer certaines aptitudes du candidat.

Lors de ce test psychotechnique, les recruteurs examinent la logique, la spatialisation ou encore la réactivité du candidat à travers des exercices mettant en scène des dominos, des lettres, des chiffres ou encore des cartes à jouer. On peut aussi ajouter à cette liste la graphologie dont l’objectif est similaire, à savoir dresser un portrait psychologique de la personnalité du candidat.

Test de Logique Type SNCF + Test avec le psychologue + préparation à l’entretien d’embauche SNCF

Exemple de tests psychotechniques sncf

Le test psychotechnique SNCF de l’intrus

Ce test consiste à repérer un intrus au sein d’une liste ne nécessite aucune précision supplémentaire. Elle est souvent proposée sous forme graphique dont les ensembles peuvent être plus ou moins homogènes. Pour réussir ce test, il faut garder à l’esprit que le point commun entre tous les dessins, sauf un, peut prendre différents aspects. Il peut ainsi s’agir des formes, des couleurs, des nombres, de l’ordre, etc. Même dans les listes de mots, les significations peuvent être diverses. Il est conseillé de ne pas de focaliser sur l’un de ces aspects, en particulier lorsqu’il semble vous sauter aux yeux. Voici par exemple un exemple de test de l’intrus : Batterie, triangle, timbale, violon, tambour. Trouvez l’intrus entre ces 5 mots. C’est le violon qui est l’intrus. En effet, tous les mots correspondent à des instruments de musique, mais seul le violon n’appartient pas aux instruments à percussion.

Le test psychotechnique SNCF de dominos

Pour ce type de test, le candidat doit déterminer l’apparence du domino manquant, soit par une seule partie, soit pour les deux. Pour cela, il ne faut pas oublier que les dominos se composent de deux parties dont chacune comprend de 0 à 6. En effet, dans les tests de dominos, la suite des numéros est toujours 0123456-0123456…. Cela signifie que vous passez du 6 au 0 puis au 1, au 2, etc. Les dés peuvent être posés en ligne, en double ligne, en cercle, en spiral, en matrice, ou bien d’autres formes selon les besoins du test. Il faut savoir que la façon dont sont placés les dominos a une forte influence sur la règle régissant le nombre de points des dominos. Voici un exemple : si la suite logique est d’additionner le chiffre 2 à un chiffre de domino 6, le résultat sera de 1, car le chiffre qui vient après 6 c’est 0 et après 0 c’est 1. Un autre exemple, si la suite logique est une décroissante de 3 et que le chiffre du domino est le chiffre 5, le chiffre suivant sera 2. En effet, les 3 chiffres avant 5, c’est 4, puis 3 et enfin 2.

Le test psychotechnique SNCF des anagrammes

Ce test demande tout simplement au candidat de remettre les lettres dans le bon ordre afin qu’elles constituent un mot de la langue française. Cela peut également être basé sur des syllabes à réorganiser. La complexité peut être augmentée en demandant de former plusieurs mots. Pour réussir ce test, il suffit de reformer des mots français. Il vous faut alors vous échapper de la forme imposée. Pour cela, n’hésitez pas à user d’un stylo et à faire des essais en griffonnant ce qui ressemble à des morceaux de mots. Voici un exemple : AEGINU= iguane et augine ; AAACCEPR = carapace, accapare ; EILO= œil, Eloi ; ABEEILN = baleine, abélien.
ENTRETIEN D’EMBAUCHE SNCF

Pour réussir votre entretien d’embauche à la SNCF et s’entraîner sur les tests de logique et psychotechnique type Sncf, CLIQUEZ ICI !

Mentions Légales – © Copyright Decrochez-job – Conditions générales de venteContact