Découvrez le métier d’accompagnant éducatif et social !

L’accompagnement éducatif et social (AES) est un professionnel qui soutient les personnes en situation de handicap ou fragiles dans les gestes quotidiens. Ce métier est en plein développement et va être particulièrement recruteur dans les années à venir. Nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour devenir AES.

Que sont les missions de l’AES ?

L’accompagnement éducatif et social a pour mission d’intervenir dans le quotidien de personnes en situation de handicap, enfants ou adultes, mais également auprès des personnes âgées vulnérables. Il connaît les besoins spécifiques de ce type de public et pallie les freins liés au manque d’autonomie. Le professionnel est en mesure d’aider ces personnes à faire face et à conserver leur autonomie au maximum. Les attentes sont donc de plus en plus importantes en matière de soutien par un professionnel. C’est le cas des AES qui ont pour mission d’intervenir au quotidien avec les personnes en difficulté pour les aider à compenser le handicap, la fragilité ou les barrières limitantes.

Comment l’AES évalue les besoins ?

L’AES prend en considération les besoins spécifiques des personnes qu’il encadre. Il évalue le handicap, la maladie ou les fragilités de chaque personne et s’enquiert également du projet de vie visé par la personne. Il l’accompagne ensuite en personnalisant ses interventions. L’AES intègre également les difficultés liées à un mode de vie spécifique ou à l’âge. L’AES intervient auprès de personnes de tout âge. Il peut aussi bien s’occuper de petits enfants que de personnes âgées.

Il intervient autant dans les actes de la vie quotidienne que dans les activités de loisirs des personnes qu’il soutient. L’AES peut également se spécialiser pour exercer dans des structures variées. Ainsi il peut aussi bien travailler au domicile des personnes que dans une maison d’accueil, un institut thérapeutique ou encore dans le milieu scolaire. L’AES s’occupe également des courses, des tâches ménagères ou de la toilette des personnes. Il peut également accompagner les personnes fragiles dans les activités sportives, culturelles ou associatives afin de les aider à conserver leur lien social.

Quelles sont les qualités indispensables pour être AES ?

Pour devenir AES, il faut impérativement posséder certaines qualités dont :

  • une grande capacité d’écoute afin de cerner au mieux les besoins des personnes
  • avoir un vrai sens des responsabilités, car les personnes dont l’AES s’occupe lui confient leur vie
  • être dynamique et réactif
  • aimer les interactions sociales
  • être endurant
  • être patient et tolérant
  • être pédagogue
  • avoir un bon sens de l’initiative tout en sachant laisser la liberté de décision aux personnes
  • aimer prendre soin des autres

Quelle formation pour devenir AES ?

Pour pouvoir exercer en tant qu’AES, il faut impérativement être en possession d’un Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social. Il s’agit d’une reconnaissance qui équivaut à un diplôme de niveau V (comme un CAP ou un BEP). Ce diplôme est en réalité une association entre le diplôme d’auxiliaire de vie sociale et celui d’aide médico-psychologique. Pour espérer obtenir ce diplôme, il faut suivre une formation théorique et pratique. Mais pour accéder à ce niveau, il est aussi possible de bénéficier d’une validation des acquis de l’expérience en fonction de son passé professionnel. La formation est axée sur un apprentissage commun de connaissances puis d’une spécialisation. Le candidat pourra choisir entre :

  • l’accompagnement de vie en structure collective
  • l’accompagnement de vie au domicile
  • l’accompagnement de vie en milieu éducatif et dans la vie quotidienne de l’enfant

Comment intégrer la formation d’AES ?

Pour être en mesure de suivre la formation, le candidat doit obtenir un concours qui comprend un questionnaire écrit et un entretien pour évaluer ses connaissances du métier, mais également ses motivations pour faire ce métier. Il est conseillé de préparer le concours avant de s’y présenter pour connaître les exigences de cette validation des connaissances.

Quels sont les horaires de l’AES ?

Les horaires sont très variables selon la structure pour laquelle travaille l’AES. Cela dépend également de la spécialisation choisie par l’AES. Il est possible qu’il fasse des gardes en journée ou durant la nuit, mais il est également possible qu’il travaille le week-end. L’AES peut aussi travailler à mi-temps dans deux structures différentes. Les personnes accompagnées ne sont pas toujours en demande d’aide et l’AES n’aura pas besoin d’intervenir toute la journée auprès d’elles.

Il aura parfois à rendre visite à plusieurs bénéficiaires en une seule journée. Dans une structure, l’AES profitera souvent d’horaires plus fixes en fonction des besoins de l’établissement.

Le salaire d’un AES

Au début de sa carrière, l’AES recevra un salaire équivalent au SMIC s’il travaille en temps plein.

Comment travaille concrètement un AES ?

Selon le lieu d’intervention, l’AES réalisera des tâches très différentes.

  • Le travail à domicile : il s’occupe de la préparation des repas, fait les courses, réalise les tâches ménagères telles que le ménage, le repassage ou encore la vaisselle en fonction des besoins ou des difficultés de la personne. Il peut également gérer le lever et le coucher de la personne à laquelle il vient en aide, ou lui apporter des soins corporels comme la toilette. L’AES est aussi habilité à faire quelques démarches administratives pour régler des factures, déclarer les impôts ou répondre aux services administratifs.
  • Le travail dans une structure : l’AES accompagne les personnes dans le besoin pendant toute la journée. Il gère les actions du lever au coucher. Il pratique les actes d’hygiène et aide les personnes à s’habiller ou à se déplacer. Mais il les invite aussi à participer à des activités artistiques ou sportives dans la limite de leurs facultés. Il adapte chaque activité selon les capacités de chacun.
  • Le travail en milieu scolaire : l’AES soutient les enfants, mais également les adolescents tout au long de la scolarité. Il les accompagne également dans les activités de loisirs. L’AES peut accompagner un seul enfant ou plusieurs en fonction des besoins de chacun. Il peut les aider à comprendre des notions qu’ils n’ont pas comprises ou les aider à s’exercer pour mieux appréhender une connaissance.

C’est pour cette raison qu’il faut bien choisir sa spécialisation au moment de la formation, les missions sont très différentes en fonction du lieu de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam