Les formations aux métiers du sport

sports et études

Bon pour la santé du corps et du portefeuille, le sport offre actuellement une multitude de débouché en matière de professionnalisation. En effet, les amoureux du sport peuvent suivre un parcours de spécialisation de 3 ans pour obtenir un Bachelor degree dans une branche sportive. Selon le type de formation suivi, vous pouvez décrocher un poste dans la gestion d’équipements et d’événements sportifs, la commercialisation d’articles ou encore le journalisme sportif.

Formation liée à l’animation et le tourisme sportif 

Un métier saisonnier, l’animation et le tourisme sportif séduit plus d’un. Ce métier consiste à organiser une rencontre sportive (match amical inter établissements, escalade), à accompagner un groupe d’élèves dans leur balade en montagne ou encore assister les jeunes au cours d’une randonnée aquatique… Pour ce faire, le moniteur sportif doit être titulaire d’un diplôme de type BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et sportive), spécialité en activités nautiques, activités équestres, activités aquatiques, natation ou golf selon le type d’emploi proposé. Désireux de devenir surveillant de baignade, sauveteur ou secouriste sportif, vous devez décrocher le BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique) ou le BEESAN (brevet d’État d’éducateur sportif des activités de la natation).

Devenir chef de projet dans une fédération sportive 

Dédié aux amateurs de sports ayant du goût pour l’organisation d’événements et la gestion, le métier d’un chef de projet sportif consiste à prendre en main la préparation d’une quelconque manifestation sportive. Cela peut être des compétitions ou des rencontres entre plusieurs équipes, des cérémonies d’hommage à une figure sportive de renom, remise de prix ou inauguration d’un lieu dédié au sport, organisation de spectacle ou animations, ateliers sportifs, salon dédié… Pour que l’événement soit réussi, l’organisateur est chargé d’établir une liste d’invités et leur envoyer une dépêche, étudier le budget requis, s’occuper de la logistique et communication autour de l’évènement, puis répartir les rôles et la gestion de chaque équipe. Pour intégrer ce métier, voici quelques exemples de formations diplômantes à suivre :

  • BTS communication/événementiel
  • DUT communication/événementiel
  • Licence STAPS
  • Master management du sport

Formation dédiée aux futurs éducateurs sportifs

Être un éducateur sportif revient à instruire l’EPS dans un collège ou au lycée (professeurs de sport). Ce métier est aussi relié à l’entrainement des adultes ou des jeunes pour le loisir, la remise en forme ou pour la compétition sportive dans différentes branches : boxe, natation, judo, équitation, tennis, football, rugby, etc. L’éducateur sportif peut exercer dans des structures privées. Ses tâches varient en fonction de la discipline enseignée. Pour exercer en tant que tel, vous avez le choix entre les diplômes STAPS, le professorat d’EPS et le Centre national de la fonction publique territoriale pour les concours de la filière sportive. Ces formations ouvrent droit sur des brevets d’Etat. Si vous préférez l’établissement privé, le centre de formation AMOS vous propose aussi un programme de formation adapté pendant 5 ans.

Formation pour devenir entraîneur sportif 

Une discipline relativement nouvelle dans le paysage sportif, le coaching sportif consiste à exercer le client en vue d’atteindre un objectif précis : perdre du poids, façonner des muscles, affiner la silhouette, réussir une compétition. En plus d’être un professeur de sport, l’entraineur devient un coach comportemental pour ses sujets. Il doit prononcer un discours motivant lorsque la clientèle commencer à se décourager. Il va sans dire que le coaching sportif nécessite une ample connaissance en enchaînements sportifs, anatomie humaine et diverses techniques sportives. La psychologie entre aussi en ligne de compte. L’entraineur sportif n’est pas tenu d’avoir un diplôme universitaire. Par contre, il doit passer par une certification pour enseigner le sport en contrepartie d’une rémunération. A défaut d’un diplôme STAPS de l’université, le BPJEPS et le CQPALS peuvent témoigner vos compétences et votre légitimité en tant que coach sportif.

Intégrer une école de journalisme sportif

Spécialisé dans la couverture médiatique des rencontres sportives, du niveau local à international, un journaliste sportif est souvent rattaché à la presse. Dans les presses orales (radio et télévision), il se charge de commenter en direct un évènement sportif. Dans la presse écrite, son rôle consiste à analyser les enjeux avant la rencontre et l’annoncer le résultat de manière fluide. Pour exercer dans ce métier, on n’a pas besoin d’un diplôme à proprement parlé. Toutefois, la maîtrise du milieu sportif et des règles de chaque sport s’impose. Il faut aussi connaître les athlètes connus et moins connus, les entraîneurs, les arbitres, quitte à fouiner dans leur vie personnelle. Pour devenir journaliste sportif digne de ce nom, plusieurs cursus sont envisageables. Le mieux reste une école de journalisme ou encore un Master métiers du sport tous deux accessible jusqu’à un Bac +3..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam